Accueilculture
LES IRIS 
 
Introduction

Les Iris de Jardin à barbe
Ce sont les Iris vivaces à rhizomes les plus connus et les plus utilisés dans les jardins de l’immense famille des Iridacées, car très variés.

Leur origine remonte à la nuit des temps, mais ils sont présents aussi loin que l’on peut remonter aux côtés des hommes. Apparu sur Terre il y a environ 70 millions d’années ; le premier Iris allait cheminer et se différencier sur tout l’hémisphère Nord. Dès l’aube des civilisations, cette fleur est chargée d’un contenu magique et divin, et sa présence toujours fidèle auprès des hommes.

Leur histoire au fil des siècles est fournie, dans l’Antiquité, en Asie Mineure, auprès de Clovis, de la Renaissance à nos jours ; aimés des hommes, les Iris ont aussi inspirés les créateurs dans des mosaïques, bas-reliefs, céramiques, tapisseries, étendards et peintures.
Plus récemment, depuis le 19ème siècle, ce sont eux aussi qui ont été le plus améliorés par la recherche et qui nous offrent la plus grande richesse de coloris (du blanc pur au presque noir dans toute la gamme de couleurs, excepté le vrai rouge) et combinaison de couleurs : bitone, bicolore, amoena (pétales blancs sur sépales de couleur), plicata (dessins piquetés de couleur sur fond clair).
Les hybrideurs se sont aussi beaucoup intéressés à  la forme des fleurs, dans un souci esthétique, mais aussi fonctionnel ; les formes actuelles, aux pièces florales plus lares et ondulées, inscrites dans l’espace moins verticalement, donnent une meilleure tenue aux fleurs qui peuvent durer plusieurs jours.

Pour la tige, les hybrideurs considèrent aussi, dans leurs critères pour le choix d’une variété, la structure d’ensemble de la hampe florale ; le branchement doit être harmonieux  entre les divers étages pour situer de façon agréable à l’œil plusieurs fleurs ouvertes simultanément. Cela a permis aussi d’augmenter le nombre de bras, donc le nombre de fleurs par tige pour une plus longue floraison.

La taille et la floraison des Iris de Jardin est variable, mais on distingue en général trois catégories, permettant une grande souplesse d’utilisation en massifs et un étalement des floraisons :
-    les grands Iris (70 à 100 cm de haut) qui fleurissent de mi-avril à fin mai selon les régions,
-    les Iris intermédiaires ou de Bordure (40 à 70 cm) qui fleurissent de début avril à mi-mai,
-    les Iris nains ou de Rocaille (15 à 30 cm) qui fleurissent de fin mars à fin avril.

Le parfum est très important chez les Iris de Jardin, et peu de variétés n’en ont pas ; la gamme de parfums est très large, de la rose, le muguet, l’œillet, en passant par la vanille, le citron, le miel, l’anis, le fruit de la passion et même le chocolat.

Actuellement très prisés, les Iris remontants sont une amélioration car ils donnent dans beaucoup de régions une seconde floraison en été et automne, très appréciable. On en trouve dans les trois catégories citées ci-dessus.

Glossaire :

Amoena : fleur aux pétales blancs sur des sépales colorés (jaune, orange,  rose, bleu)
Amoena inversé : inverse d’amoena aux pétales colorés et sépales blancs (ou très clairs)
Barbe : poils touffus sur chacun des sépales, vers le centre de la fleur
BB : Border Bearded ou Iris intermédiaires ou dits « de Bordure »
Bicolore : pétales et sépales de couleurs différentes
Bitone (ou neglecta pour les bleus) : pétales et sépales de deux teintes de la même couleur
Bourgeon ou œil : nouvelle pousse sur les côtés du rhizome, qui donneront de futurs rhizomes
Branche : prolongement latéral de la tige principale qui produit des fleurs
Crêtes, cornes ou cuillères : cornes ou spatules poussant au bout de la barbe chez certains Iris
Forme : structure, position des pétales et sépales qui donnent la forme globale de la fleur
Neglecta : bitone bleu
Pétales : les trois pétales du haut de la fleur  
Plicata : fleur à fond clair (blanc, jaune, abricot) avec une bordure ou des dessins piquetés ou pointillés
Remontant : caractère de certains Iris à refleurir en fin d’été et automne
Rhizome : tige souterraine donnant des feuilles et des racines
SDB : Standard Dwarf Bearded ou Iris nain ou dit « de Rocaille » 15 à 35 cm
Self : fleur entièrement unie
Sépales : les trois « pétales » du bas de la fleur
TB : Tall Bearded ou Grands Iris de Jardin
Variegata : fleur aux pétales jaunes et sépales foncés (bleu, violet, pourpre)

Les divers types d’Iris :

Iris barbus : ou Pogon Iris, Iris portant une barbe sur chacun des sépales de la fleur ; dans ce type, il a été défini différentes catégories selon la taille de la tige :
-    Grands Iris barbus : aux tiges de 75 à 100 cm dans une grande palette de couleur (du blanc au noir) et combinaisons de couleurs (jusqu’à 3 couleurs par fleur),
-    Iris Intermédiaires ou de Bordure : aux tiges de 40 à 65 cm à floraison légèrement plus précoces que les Grands Iris et aux mêmes gammes de couleurs, ce sont soit des hybrides de grands Iris et d’Iris nains, soit des Grands Iris de petite taille,
-    Iris Nains ou Miniatures : aux tiges de 10 à 30 cm, encore plus précoces que les iris Intermédiaires, ce sont des hybrides de variétés naines (Iris pumila et chamaeiris),
-    Iris de Table : aux tiges de 40 à 70 cm, petites versions d’Iris de Jardin,
-    Iris aril et arilbred (hybrides d’aril et de Grands Iris de Jardin) : Iris du Moyen-Orient aux fleurs en forme de ballon.

Iris sans barbe : ou Apogon Iris, le plus grand et le plus varié des groupes d’Iris, caractérisé par le manque de barbe sur les sépales ; parmi eux citons :
-    Iris sibirica
-    Iris spuria
-    Iris louisiana.

CULTURE DES IRIS

C’est une plante vivace très rustique, facile à cultiver, dans tous les climats et presque tous les terrains ; les terres trop acides doivent être amendées avec de la chaux et celles trop humides allégées avec du sable.
Une plantation dès réception vous assure une meilleure reprise des Iris et des Hémérocalles.

EMPLACEMENT
La plantation des Iris doit être faite sur un emplacement bien ensoleillé (au moins une demi-journée de soleil pour assurer la floraison) et bien drainé car l'Iris craint les excès d'humidité et d'eau stagnante. Dans les climats trop humides, il est préférable de planter sur une pente ou sur des petites buttes.

ÉPOQUE DE PLANTATION
La meilleure époque de plantation s'étend de Juillet à Octobre : avant Juillet, les rhizomes ne sont pas encore à maturité et après Octobre, une plantation trop tardive compromet la prochaine floraison, sauf dans les climats doux où elle peut être effectué jusqu'en Novembre.

PRÉPARATION DU TERRAIN ET FERTILISATION
Pour une bonne réussite, nous vous conseillons d'ameublir votre sol sur 25 cm de profondeur, d'y incorporer 1 à 2 kg/m² d'humus (compost ou fumier bien décomposé) et un engrais complet de formule 4-8-8 ou 5-8-8, à faible teneur en azote (premier chiffre de l'équilibre chimique inférieur à 10) pour environ 200 g/m² (une poignée par touffe).
 
PLANTATION
A la plantation, les rhizomes doivent être écartés d'au moins 30 cm (densité de plantation moyenne 9 plants au m²), peu enterrés (après plantation, le niveau du sol doit à peine recouvrir le rhizome), arrosés copieusement, et maintenus au frais pendant la période de reprise (2 à 3 semaines).
               

                                                                                      
 
SOINS DE CULTURE ET MALADIES
Les Iris craignent les mauvaises herbes, il est préférable de les en débarrasser. Dans le courant de l'été, en cas de sècheresse et dans les climats chauds et secs, nous conseillons un arrosage par semaine, mais les Iris résistent très bien à la sècheresse. Il n’est pas nécessaire de couper les feuilles vertes, uniquement enlever les feuilles sèches ou très abîmées. Pour éviter les taches du feuillage au printemps, vous pouvez les pulvériser tous les 15 jours, en préventif, au démarrage de la végétation en Mars-Avril, avec un fongicide (type taches du rosier) ; ces taches ne sont pas graves pour la santé de la plante.

ENTRETIENS
Les Iris peuvent rester en place jusqu'à 4 ou 5 ans. Ensuite les touffes deviennent trop serrées et la floraison diminue ; il est préférable d'arracher les touffes, de les éclater et de conserver les rhizomes ayant encore des feuilles et racines, que vous replantez de préférence dans un terrain n'ayant pas porté d'Iris depuis au moins un an, ou dont vous aurez changé la terre de surface. Chaque année, au départ de la végétation au printemps, vous pouvez faire un apport d'engrais (le même qu'à la plantation) autour des touffes binées pour l'incorporer au sol, juste avant une pluie ou un arrosage.

CULTURE EN POT

Pour décorer balcon, terrasse ou jardin, vous pouvez facilement obtenir de belles potées, en installant un rhizome par pot de 3 à 4 litres, dans un mélange de terre, terreau, humus et une tasse d'engrais (indiqué plus haut) . Des arrosages suivis à la plantation et en périodes sèches, un apport d'engrais liquide en Mars-Avril vous assureront une aussi belle floraison qu'au jardin.

IRIS REMONTANTS
Ils demandent une plantation plus lâche car ils se multiplient vite, des arrosages suivis en été et un apport d'engrais après la première floraison pour préparer celle d'automne.